CHIENPITRE  1

Mon nom, Agent MADOG 008 (Boxer). Je suis anglais et j'appartiens aux services secrets britanniques. La Niche Investigation du 6e disctrict : plus connu sous le nom de NI-6.
Il y a quelques temps, mon supérieur, F comme Fox (Fox terrier), me confia une mission des plus périlleuses. Retrouver le Nonoss d'or dérobé dans le coffre des Joyaux de la Couronne d'Angleterre.

– Bonjour F. J'espère que la mission que vous souhaitez me confier vaut bien la délicieuse petite cocker que je viens honteusement d'abandonner sur une plage des Bahamas !

– J'aurais dû m'en douter ! C'est une mission de la haute importance Madog ! Le Nonoss d'or a disparu ! Pas de traces d'effraction, pas d'empreinte, il s'est purement volatilisé.

 

– Mais pourquoi faire appel à moi, alors que la police se chargerait aussi bien de cette enquête ?


– Le problème, Madog, c'est qu'au-delà de la pièce précieuse, c'est aussi une arme

très puissante, qui, aux mains de criminels, pourrait sans conteste détruire une ville de la taille de l'île de Manhattan !

– A-t-on une idée de qui a bien pu faire ça et dans quel but ?

– A vous de me le dire Agent Madog ! Parmi nos fichiers top secrets listant les plus dangereux criminels mondiaux, nous n'avons pas pu trouver d'indice assez précis pour nous guider ! Mettez la papatte dessus Madog ! Il en va de notre sécurité à tous. Oh ! Avant de partir, passez donc voir K9 (Malinois, brigade canine américaine), il vous donnera le matériel nécessaire à cette mission !

Je pris congé et m'enfonçai dans les entrailles de la NI-6. J'espérais une voiture aussi cool que la dernière fois ! Ah ! la vitesse ! Le vent soulevant mes babines ! K9 n'avait pas lésiné sur les moyens ! Je le vis arriver d'une pièce voisine avec une boîte pas plus grande qu'une boîte à chaussures humaines. J'étais de plus en plus époustouflé par les progrès de la science ! Faire tenir une voiture dans une boîte à chaussures !

– Voici vos effets pour cette mission agent Madog ! Aboya K9 avec son air toujours un peu coincé. Je l'aimais bien malgré tout, même s'il avait toujours l'air de me regarder en se demandant ce que j'allais bien pouvoir casser comme matériel cette fois-ci.

– Quoi c'est tout ? Et où est ma super voiture-espion ?


J'espérais que mes yeux naturellement tombants l'attendriraient mais il n'en fut rien.

– Vous avez exactement ce dont vous avez besoin agent Madog ! Un freesby-drone, une friandise-explo, un imperméable-espion, d'ailleurs faites attention en ouvrant les poches, et enfin, le nec plus ultra de la technologie britannique, une pilule de bave-qui-gratte !

– Et comment ça marche tout ça ? Vous avez des fiches techniques ?

– Je n'ai pas le temps, je suis attendu ailleurs, et puis vous êtes Agent secret non ? Alors débrouillez-vous !

Je restai, ma boîte à chaussures entre les papattes, constatant que K9 était plus mal luné que d'habitude !

Fort de mes nouvelles « armes », je pris le chemin de ma niche-loft, dans le quartier de Whitechapel. Arrivé dans la ruelle déserte, j'aperçus une patte délicate au poil luisant apparaître sous un rai de lune.

– Agent M je présume !


– Vous présumez bien Agent Madog ! M comme Matah Canina (lévrier afghan).

 

Matah Canina portait une robe somptueuse aux tons mordorés magnifiquement accordés à ses prunelles noisettes. Et son accent russe sonnait comme une mélodie hypnothique. Je l'aurais bien volontiers invitée à une dernière lape dans mon appartement. Elle me sortit de ma rêverie en me sautant dessus, les crocs en avant, cherchant à me trouer la gorge comme une aiguille un ballon de baudruche. La surprise passée, je lui fis desserrer la tenaille de ses mâchoires en lui mordant l'oreille tellement fort qu'elle poussa un « kaï » de douleur, et le temps qu'elle réalise, j'avais repris le dessus et la bloquai sous ma poigne ferme.

Une fois chez moi, ligotée comme une saucisse du boucher du coin de la rue, chez qui j'aime occasionnellement faire une petite virée, Matah Canina m'avoua, non sans une certaine contrariété, qu'elle était en possession d'informations pouvant m'être utiles.

 

– Pour qui travaillez-vous ? Lui demandai-je, sans me départir de mon flegme

habituel.

– Etes-vous sûr de vouloir mettre la truffe là-dedans ? Même vous, Agent Madog 008, pourriez y laisser de puces !

– Je prends le risque ! Que savez-vous sur le vol du Nonoss d'or ?

– Je sais qui est le commanditaire !

Je levai l'oreille gauche, montrant à Canina tout l'intérêt que je portais à sa révélation.

– C'est Von Razmoket (Teckel) qui est derrière tout ça !

– Von Razmoket ! J'aurais dû m'en douter ! Trop longtemps qu'on n'entendait plus parler de lui à la NI-6. Le voilà de retour ! Comment je le trouve ?

– Cherchez dans ma robe !

– Non que je ne sois pas tenté par cette proposition, croyez-le bien ma chère, mais le temps nous manque et avec cette affaire,...

– Arrêtez de parler et glissez votre patte dans le pli de ma robe ! Vous trouverez une médaille ! Fit Matah Canina, agacée. Il vous faudra trouver la baballe numérique sur laquelle vous est inscrit l'emplacement exact où le Nonoss d'or est caché. Mais je vous préviens, Von Razmoket est très dangereux et s'il en a l'opportunité, il n'hésitera pas à vous transformer en pattée pour chat !

 

La perspective d'être transformé en pattée ne me disait rien qui vaille, mais en plus en pattée pour chat, là, c'était de la provocation !
Sur cette médaille, des données géographiques que j'entrai immédiatement dans la base de données de ma montre-espion-Rintintin. Un petit laser jaillit de celle-ci et se déploya en une carte en face de moi, comme un écran magnétique, me montrant la zone, et quelque secondes après, un point rouge matérialisait l'endroit où était censé se trouver la baballe numérique.

Visiblement, les coordonnées allaient me mener dans les Highlands en Ecosse. Pour une fois que je n'avais pas à me déplacer à l'autre bout du monde ! Les voyages en soute avec les autres chiens étaient toujours d'un ennui !
La carte zooma sur ce qui semblait être une grande ferme. Il était écrit :

« Le Refuge ». Je contactai K9 qui me précisa qu'il s'agissait d'un restaurant proposant de la nourriture biologique, tenue par un sorte de communauté un peu baba cool. Je me demandais bien quel était le rapport entre eux, le Nonoss d'or et Von Razmoket.

Le mystère s'épaississait de plus en plus. 

Madog Bébé
Makao dans le rôle de Madog Bébé... en Bretagne
Madog pensif
Madog à Crozon... Bretagne
Madog Bébé
Makao dans le rôle de Madog Bébé
Madog reposé
Madog dans son canapé préféré
Madog en mission
Madog porte son harnais K9 camouflage
En voir plus

CHIENPITRE  2

Dans les montagnes de l'Himalaya, un autre clan. Un clan secret. Un clan dont sagesse et magie ancestrale étaient les maîtres mots. Il veillait dans l'ombre depuis des millénaires, pour la paix et l'équilibre de la planète. Le clan TAO.

 

Des générations entières se transmettaient les secrets du clan pour assurer protection et longévité de la planète. Leur sagesse et leur agilité au combat faisaient d'eux des guerriers hors pairs.
 

Ching (petit chien chinois sans poil) , le Grand Maître du bassin clairvoyant, dessina un rond avec sa griffe dans l'eau sacrée. Le petit tourbillon devint une image floue d'abord, puis de plus en plus nette. Et ce qu'il y vit ne le rassura pas.

Le Nonoss d'or se trouvait entre de mauvaises papattes ! Il interrogea les ancêtres qui lui dévoilèrent que l'équilibre de la planète était devenu instable.

Il sautilla, puis partit en roulade, s'élança dans les airs en faisant un triple salto avec vrille dans le dernier tour jusqu'au gong sacré, et le fit retentir dans le Temple de la Tranquillité.
 

Au centre, un autel consacré aux ancêtres, et le long des murs, des jarres renfermant les esprits de démons exorcisés par l'Ordre des Maîtres Célestes. L'enceinte du temple assurait la protection du monde extérieur de ces esprits malins.

Dehors, les disciples du clan Tao, des toutous de toutes tailles et de tous poils, s'entraînaient comme chaque jour, aux Arts Martiaux Sacrés ancestraux. D'autres travaillaient la magie Sacrée des Anciens.
Lorsqu'ils entendirent le gong Sacré, ils stoppèrent immédiatement leurs activités. Ils se dirigèrent vers le temple Sacré de la tranquillité pour écouter ce que Ching avait à leur apprendre.

– L'heure est grave mes petits scarachiens ! Madog, votre frère spirituel, est dans la mouise !

– Ohhhh ! Firent-ils d'une même exclamation.

 

Ils devaient agir sans perdre de temps, mais la porte du temple s'ouvrit violemment dans le souffle d'une explosion. La fumée s'évapora pour laisser apparaître les yeux flamboyants de défi d'un groupe de molosschiens montrant les crocs, prêts à bondir sur les scarachiens !

– Non ! Pas toi ! Comment peux-tu faire une chose pareille ? Le monde est en danger, nous devons aider Madog !

– Vous le connaissez Grand Maître ? Demanda Chang (chow chow) , le second de

Ching.

Oh oui ! Ching connaissait bien ce clan, et encore plus celui qui était à sa tête, lui aussi, comme Madog, un de ses anciens élèves ! Mais lui, avait mal tourné apparemment !

– Oui mon petit scarachien ! C'est le clan des mathémagichiens ! Scientifiques et magiciens ! Ils sont très puissants car ils maîtrisent le réel et la magie ! Mais je ne savais pas que tu étais à la tête de ce clan ! S'adressant à son ennemi.

– Tout change ! Mon travail commençait sérieusement à m'ennuyer, et von Razmoket m'a proposé une alternative très alléchante ! Dit-il en enlevant les couvercles des jarres pour libérer les esprits démoniaques.

Ching et ses disciples, pris en otages, observaient avec épouvante ce qui était en train de prendre corps devant eux. Les volutes noires dansaient hors des jarres comme des serpents attirés par un charmeur.


Ching tourna son regard vers l'autel Sacré des anciens. C'était la fin ! 

CHIENPITRE  3

Je me rapprochai de la ferme, avançant tel un caméléon, me cachant derrière chaque arbre, faisant croire que je marquais mon territoire, si vous voyez ce que je veux dire ! J'approchais sur la pointe des papattes.

 

A bonne distance, j'aperçus quelques membres de la communauté ! Des bobtail à rastas ! Nom d'un chien ! Je devais absolument me fondre dans le paysage ! Pas facile quand on est un magnifique boxer racé au poil brillant, et très stylé qui plus est !

 

Mais l'agent Madog 008 a plus d'un tour dans son sac ! De la poche de mon imperméable-espion (Mary Poppins n'a qu'à bien se tenir), je sortis une perruque de dreadlocks, une combinaison à poils longs zippée et un miroir en pieds.
J'enfilai la combinaison à poils longs, la perruque, m'admirai dans le miroir !

Quelque chose clochait ! Mais quoi ? Ah oui !

 

Je coinçai mes babines contre mes gencives ! Voilà ! Parfait ! J'étais prêt pour infiltrer la communauté de Bobtail rastas.

Je me présentai fièrement à l'entrée. Je fus accueilli par une superbe jeune chienne dont les rastas étaient retenus par un joli petit nœud vert. Elle me souriait chaleureusement de ses canines immaculées.

 

– Vous souhaitez déjeuner ?

 

– Avec plaivir belle enfant ! Lui répondis-je difficilement.

 

Je me rendais compte que parler avec les babines rentrées était un exercice des plus périlleux. Je me contenterais donc de hocher la tête le plus possible, évitant ainsi de me ridiculiser davantage.

Après un déjeuner des plus compliqué, toujours le problème des babines, je fis mine de chercher un arbre agréable pour me soulager. Je contournai donc la ferme pour me retrouver face à une porte entrouverte. J'entrai, parcourus un couloir, puis descendis une volée de marches. Personne. La voie étant libre, je continuai mon exploration pour arriver dans le garde-manger.

Des boîtes de pattée pour chien ! Et ça se dit restaurant biologique ? Ca sentait l'arnaque à pleine truffe !

Au fond de la pièce, une autre porte, fermée à clef cette fois. Mais aucune porte ne résiste à l'agent Madog. Je sortis une friandise-explo de la poche de ma combinaison à poils longs, l'introduisis dans la serrure. J'espérais que la détonation serait discrète !

Ah ben non !
 

J'attendis quelques minutes. Personne ne vint ! Ouf ! lorsque je pénétrai dans la pièce, je découvris des tables recouvertes des plans de plusieurs grandes villes comme

New York, Paris, Berlin et même Londres.

 

Qu'est-ce que mijotait ce démoniaque Von Razmoket ? Sur un mur, Cinq lettres dégoulinantes peintes en rouge : C.L.E.B.S. L'agent Madog 008 eut un mouvement de recul ! Il avait entendu parler de ce sigle mais pensait que c'était une légende urbaine, car personne, espions y compris, n'avaient jamais trouvé la preuve de l'existence du Clan Libertaire Ecologiste des Bobtail Survitaminés.

 

Non d'un chiwawa ! Non seulement il existait, mais il préparait une attaque d'une amplitude phénoménale sous le prétexte très paradoxal de protéger l'environnent.

Le voilà le lien ! Le C.L.E.B.S avait besoin de Von Razmoket pour mettre son plan à exécution. Une réaction en chaîne dont le détonateur n'était autre que... le Nonoss d'or.

 

Et c'est Von Razmoket qui détenait... le Nonoss d'or. 

– Garde tes papattes hors de tes poches Madog !


Devant moi, tel un spectre revenu du fond de sa niche, la truffe en avant, grognant, et prêt à bondir sur sa proie, Von Razmoket ! Si tant est qu'il puisse bondir ! Un teckel, franchement ! Mais si petit fut-il, il était hargneux le bougre !

– Qu'est-ce-que tu croyais Madog ? Quoi ? Qu'est-ce-que tu regardes ?

– Euh ! Ton éfarpe ! Satanées babines ! De toute façon je suis démasqué ! Je veux dire ton écharpe ! Elle traîne par terre et tu marches dessus ! Lançai-je en articulant pour me détendre les mâchoires !

– T'es bête ou quoi ? Je suis ton ennemi, je vais te transformer en pâtée pour chat et toi tu te préoccupes de mon écharpe ! Non mais ça va pas bien dans ta tête de boxer !

Est-ce-que je te dis de ramasser tes babines moi ?

– Moi je dis ça, je dis rien ! Mais une écharpe de cette qualité, tu aurais dû la faire faire sur mesure, si je puis me permettre !

Ma diversion était parfaite. Pendant que Von Razmoket se moquait de moi, accompagné par ses deux bobtails gardes du corps, je reçus discrètement un signal sur ma montre-espion-Rintintin (oui j'avais envoyé mon freesby-drone en reconnaissance en sortant du restaurant ! Non je ne vous dis pas tout, qu'est-ce-que vous croyez ?), comme quoi le Nonoss d'or ne se trouvait pas ici, contrairement à ce que la baballe numérique m'avait indiquée. Quelqu'un m'avait berné ! Là, ça commençait à m'énerver !

– Où est le Nonoss d'or, Von Razmoket ?

– Ah ah ah ! Tu me crois vraiment plus idiot que je ne le suis ! Euhhh, qu'est-ce-que je raconte moi ? Bref, ce que je veux dire c'est : Tu ne trouveras jamais le Nonoss d'or et je l'utiliserai pour détruire les plus grandes capitales mondiales ! S'exclama-t-il de sa voie résonnante.

Je tentai de sauter à la gorge de Von Razmoket mais l'un des deux bobtail à rastas me stoppa en passant un collier étrangleur autour de mon cou ! C'était vraiment la mouise !
Il me restait bien ma pilule de bave-qui-gratte, mais ils étaient trois et ma posture délicate ne me permettait plus aucun mouvement.

– C'en est fini de toi Agent Madog 008 ! Ton heure a sonné ! Vas-y Sac-à-Puces, tu peux lui serrer le gosier !

Quelle vie de chien ! Finir comme ça avec une perruque rasta sur la tête et une combinaison à poil longs dissimulant ma si belle musculature ! Mais plus grave encore,

Von Razmoket allait raser les plus grandes capitales mondiales par pur égocentrisme, et peut-être aussi par complexe d'infériorité ! Il n'a jamais accepté sa taille !

Le bobtail serrait de plus en plus, et une lumière vive m'éblouissait.

 

J'allais passer l'arme à gauche. 

CHIENPITRE  FINAL

Mais je n'étais pas du tout sur le point de trépasser !

Cette lumière vive n'était autre que la puissance du Yang véhiculée par un seul être en ce monde : Ching le Grand Maître Tao. Lui seul avait transcendé son existence terrestre de chien jusqu'à ce jour, lui donnant accès à l'énergie la plus fine et la plus positive de tout le Clan Tao.

La surprise fit lâcher prise à Sac-à-Puces, le bobtail qui me maintenait prisonnier. Les deux rastas, gueules ouvertes de stupéfaction accueillirent sans s'en rendre compte la pilule de bave-qui-gratte que j'avais fort heureusement coupé en deux !

 

Eh oui un agent secret se doit de parer à toute éventualité !

Dès lors, ils se mirent à faire de drôles grimaces, leurs babines se contractèrent en un rictus grotesque. Je ne pus m'empêcher de rire de la situation loufoque de bobtails à rastas gigotant dans tous les sens, les dreadlocks dans la gueule, en train de cracher, de tousser, de chercher à boire pour se débarrasser de cette bave-qui-gratte.

Tout cela me laissait le champ libre pour m'occuper de Von Razmoket, sauf que tout le clan Tao était déjà là en train de virevolter dans tous les sens, pour finir par saucissonner mon ennemi juré.

– Maître Ching, je suis content de te voir ! Lâchai-je dans un soulagement bien réel. Que faites-vous ici, toi et les scarachiens ?

– J'ai toujours un œil sur toi tu le sais ! Répondit Ching avec bienveillance.

– Vous allez m'aider à retrouver le Nonoss d'or ? Car le seul indice que j'avais s'est révélé complètement inutile.

– Non seulement je sais où il est mais les scarachiens se chargent de le récupérer en ce moment même !

– Mais où est-il ? Lançai-je impatient.

 

– Chez toi jeune Padachien !

Là, je donnais ma langue au chat, exceptionnellement ! Qui avait mis le Nonoss d'or chez moi et pourquoi ?
Ching fit un signe à l'un de ses disciples (sharpei) qui revint quelques secondes plus tard avec un prisonnier qui n'était autre que :

– Vous ! K9 ! Non d'une pattée pour chat ! Mais pourquoi ? Des années que vous travaillez pour la NI-6 !

– Oui depuis des années je laisse mon talent se gâcher dans ce trou ! Je ne suis pas qu'un scientifique, je suis un mathémagichien ! Mes connaissances vont bien au-delà du commun des chiens. Von Razmoket m'a convaincu de l'aider et si nous avions pu aller au bout de ce projet, j'aurais même pu l'évincer et prendre sa place !

 

– Non mais ! S'insurgea Von Razmoket.

 

– Nous avons décidé de le cacher là où vous n'iriez jamais le chercher ! Dans votre niche-loft ! Cracha K9.

– Et si ça tournait mal, il pouvait te faire porter le chapeau ! Conclut Ching.

 

– Et donc, qu'allons-nous faire du Nonoss d'or ? 

– Le remettre en sécurité ! Dans le temple de la Tranquillité ! Avec l'autorisation de la NI-6 bien sûr !

– Encore une question Ching ? Comment agit le Nonoss d'or ?

– Il fonctionne comme un détonateur ! Mais le danger est encore plus grand que Von Razmoket ne le croit ! Il n'avait pas tous les éléments en sa possession, heureusement pour nous, et les conséquences auraient pu être encore plus grave qu'il ne le croyait lui-même. Mais cela est une autre histoire !

Ching et le Clan Tao mirent le Nonoss d'or en sécurité dans le temple de la Tranquillité, sous la protection des Anciens... 

À suivre....

© 2023 par EK. Créé avec Wix.com

Madog reposé

Madog dans son canapé préféré